In English  return to NutsíníBits     Images incorrectes ? Cliquez ici 
  
 
 Moulage de l'obus de Karl, en gaspillant beaucoup de caoutchouc et de résine 
Ma première idée fut de mouler l'obus en plusieurs parties, et d'utiliser du Vinamold pour faire les moules. Le Vinamold est un plastique polyvinyle qui a l'énorme avantage de pouvoir être refondu encore et toujours. Comme il est plus chaud que l'eau bouillante quand il est versé, cela implique que la matrice originale puisse résister à la chaleur. C'était parfaitement le cas pour mon obus en aluminium. 
Mais les résultat furent décevants. Tout d'abord, la texture du Vinamold est comme un caoutchouc mou. Mais il ne résiste pas très bien et se déchire facilement sur les petits détails. Ainsi, les petits bouchons formés pas les trous autour de la base se sont arrachés, autant en enlevant la matrice qu'en démoulant des pièces. 
 
 
 
Un autre problème semble être une incompatibilité chimique avec la résine. J'ai seulement essayé une fois, car le fait que les détails s'arrachent impliquait qu'il me fallait trouver une autre voie, mais la surface interne des moules semblait bizarre, anisi que les pièces moulées. 
 
Bon, j'ai peut être des idées étranges, mais je ne suis pas tétu. J'ai alors acheté un caoutchouc plus "classique". 
Le premier que j'ai pu trouver fut du silicone fait pas MBS. Un caoutchouc très souple, mais extrèmement épais. Il est très difficile à couler. Le résultat fut des moules avec des détails manquants, et des surfaces inégales. 
Quelques amis m'ont signalé que ce cahoutchouc était trop épais, et que celui vendu par Alumilite était bien plus liquide. Ils avaient raison, il est liquide c'est sur, c'est un vrai plaisir de le couler. Mais il est aussi beaucoup plus dur, et a une résistance au déchirement bien plus faible. Le résultat fut à nouveau des petits bouchons arrachés, et une grande difficultée pour démouler les matrices. Les moules furent partiellement détruits car l'ouverture que j'avais laissé n'était pas assez grande. 
 
 
A ce moment, j'ai pratiquement jeté tout le bazar, le caoutchouc silicone, la résine, pour retourner à mes miniatures pour maison de poupée (ici et ici). Mais j'ai encore essayé, pensant que peut être la manière dont je m'y prenais n'était pas la bonne. Après avoir demandé sur un forum de missing-lynx Axis WWII AFV, les membres répondirent qu'ils voulaient une copie en une seule partie pour éviter des problèmes d'alignement. Bon d'accord, l'alignement n'était pas un problème de la manière dont j'avais imaginé mon précédent moulage, mais une copie en résine d'une pièce faite avec un moule en deux parties valait le coup d'essayer, car cela semble être la voie la plus évidente. Après un apprentissage de quelques techniques lues ici et là sur le web, j'ai fait un moule en deux parties en utilisant le silicone Alumilite, qui semble excellent pour cet usage. J'ai fait une boite avec des briques Lego (30 ans sans jouer avec, et je me rappelle encore... il y a des choses qu'on oublie pas...) et j'ai coulé le caoutchouc, en utilisant de la pâte à modeler Klean Klay pour supporter la matrice.  
 
 
 
 
Je n'ai pas aimé ce processus. Beaucoup de nettoyage fut nécessaire, mes mains étaient taché par le rouge de la pâte à modeler, les briques Lego sont maintenant dégoutantes, la pâte ayant collé partout. Pourtant, j'ai été capable de finir le moule, et de l'essayer.  
 
 
Comme vous pouvez le voir, quelques ouvertures ont été rendu nécessaire pour éviter des bulles d'air. Néenmoins, il reste quelques bulles ici et là. Je me suis débrouillé pour éviter que le joint ne passe au travers des détails de la base, cependant cette copie nécessite un poncage minutieux pour être belle. Cela peut très certainement être fait, mais de mon point de vue ce n'est tout simplement pas assez bien, trop de travail de poncage nécessaire sur des parties arrondies. 
Alors j'ai à nouveau essayé ! Revenant à ma première idée, j'ai à nouveau utilisé le silicone MBS, cette fois en appliquant soigneusement le silicone dans les détails avec un petit baton avant de couler le caoutchouc autour. Après la très limitée expérience que j'ai eu auparavant en coulant de la résine (à propos j'utilise la résine Alumilite), je me suis rendu compte que je n'aurais jamais assez de temps pour couler les 3 pièces à la fois, en insérant un boulon dans l'ouverture. Oui, un boulon. J'ai découvert par moi même cette astuce, mais c'est certainement une technique connue. Le boulon m'aide à enlever la pièce moulée. Au lieu de déformer le moule pour être capable d'attraper la pièce, je fais le contraire : je serre le boulon plongé dans la pièce moulée avec un étau, et j'enlève le moule autour de la pièce en déformant et l'étirant un peu. C'est pour ça que *j'aime* le cahoutchouc très souple ! Impossible de faire cela avec l'Alumilite. Après cela, je dévisse simplement le boulon de la pièce moulée :-)  
Et il est temps de machiner à nouveau. J'ai fabriqué une petite boite avec quelques morceaux d'aluminium qui peut être facilement désassemblée, serrer ensemble les 3 coffrages pour mes moules, et qui peut insérer 3 boulons à la fois en un clin d'oeil. Alors, la voilà, je suis fier de présenter la machine à mouler Nuts'n'Bits : 
    
Et ça marche. Ce bidule bizarre est utilisé à la fois pour couler le silicone autour de la matrice pour faire les moules (à gauche), et aussi pour couler la résine dans les moules (au milieu) avec un dispositif pour tremper les 3 boulons dans la résine non encore durcie en une fois (à droite) avant qu'elle prenne. Croyez moi, je n'ai pas 3 secondes supplémentaires pour compléter toutes les opérations ! 
J'ai maintenant le temps de couler la résine dans les 3 moules en une seule étape, et d'insérer les boulons à l'intérieur. Cela se désassemble manuellement très facilement, et comme c'est fait tout en métal je peux chauffer les moules. Oui, je chauffe les moules (au vin blanc). Chaque fois que je ne l'ai pas fait, j'ai eu des résultats bizarres sur la surface de la résine, comme si elle n'était pas bien prise. Quand le moule est chaud, la résine est toujours parfaitement et uniformément colorée. Comme il est dit sur la documentation de la résine Alumilite que c'est meilleur de faire comme cela, je suppose qu'il y a du vrai là dedans.  
Voici le résultat: 
 
Les deux extrémitées s'insèrent à l'intérieur de la partie centrale, qui est vide. Comme vous pouvez le voir, quelques bulles sont parfois encore présentes. Mais elles peuvent facilement être comblées avec du "putty". De toute façon, quand une bulle est sur un détail, je jette tout simplement la pièce moulée. 
 
Dernières nouvelles: 
J'utilise maintenant un moule fait avec les produits de Quantum Silicones, et en particulier leur QM 113. Merci de contacter Paul DiCaprio pour plus d'information. 
C'est un caoutchouc très souple , et en même temps extrèmement résistant au déchirement. J'ai été capable de mouler à partir du moule de la base (photographie ci-dessous, le plus petit des moules) 27 pièces parfaites. Après cela, un des petit tétons pour définir les trous (longueur et diamêtre de 3/64") s'est partiellement arraché. Les autres moules avec moins de détails difficiles sont capaple j'en suis sur de mouler beaucoup d'autres pièces. 
 
Pour comparer, je n'ai pas été capable de mouler plus de 10 pièces avec le cahoutchouc MBS pour un travail identique, et les tétons à l'origine n'étaient pas aussi bien définis, car c'est un cahoutchouc plus épais et plus difficile à couler.